Visiter Bagan : Tourisme à Bagan, Birmanie


 

 

BAGAN, site archéologique le plus impressionnant d’Asie


Bagan…  ce sont des temples et des pagodes à perte de vue, les anciens royaumes de la civilisation Irrawaddy; Bagan, c'est le symbole birman et le rêve des voyageurs…

On manque toujours de mots pour décrire ce lieu magique !

Sur une plaine d'une quarantaine de kilomètres carrés sur la rive gauche du légendaire fleuve Irrawaddy s'élèvent environ 2230 pagodes, monastères et grottes de toutes tailles et toutes formes. Il s’agit d’un des plus impressionnants sites archéologiques en Asie.

 

Un peu d’histoire : la région de Bagan qui se trouve sur la rive du légendaire fleuve Irrawaddy a été dirigée par 55 rois au début de notre ère. Elle a pris son essor à l’époque du roi Anawratha (1044-1077) qui entreprit la construction des temples pour accueillir les reliques de Bouddha qu’il avait rapportées de ses nombreuses campagnes militaires. C’est ainsi que débuta la construction des temples et des pagodes. L’ère de Bagan s’acheva en 1287 lorsque le royaume capitula face à l’invasion des Shans et des Mongoles. Pendant 300 ans (10-13ème siècle), quelques 4000 temples, pagodes, stupas furent construits. 

Les temples sont construits en briques puis recouverts de stuc. Les shikharas, venant de l’Inde, ont été adoptés par l'architecture birmane à partir du Xe siècle ; ils couronnent de nombreux temples de Bagan (tours aux formes ogivales). A part quelques temples dédiés à certains dieux hindous, la plupart sont des lieux de culte bouddhiste (Bouddha, prince indien qui a réussi à éliminer toute souffrance de sa vie et trouvé son bonheur éternel. Son enseignement s’est répandu dans plusieurs pays asiatiques).

Le temps et les catastrophes naturelles détruisirent une grande partie des temples même si plus de 2000 ont survécu jusqu’à nos jours.

Plusieurs rénovations ont été effectuées ces dernières années pour protéger ce site merveilleux. Bagan est devenu un patrimoine architectural fabuleux, un musée vivant à ciel ouvert, un site incontournable pour tout voyage dans cette terre d’or.
 


Bagan vous attend… !

Vous serez surpris par la beauté de ses pagodes et stupas qui émergent de la brume au lever du soleil ou par l’atmosphère irréelle au coucher du soleil. N’hésitez pas à parcourir les petits chemins du site en calèche ou vélo en dehors de la masse touristique ou si vous voulez vivre une expérience inoubliable, survolez la plaine en montgolfière au lever du jour.

 

Les temples les plus importants sont :

Temple Ananda : l’un des plus beaux temples de  Bagan grâce son architecture et ses grandes statues de Bouddha recouvertes de feuilles d’or. Construit en 1105 par le roi Kyanzittha, il symbolise la sagesse de Bouddha. Le temple a la forme d’une croix grecque ; le toit est formé de six terrasses successives dominées par une tour-sanctuaire de type indien. Un stûpa très effilé, couvert d'or et d'une ombrelle (hti) culmine à 55 m. Plusieurs centaines de niches murales contenant un Bouddha sont creusées dans la roche.




Pagode Shwezigon : l’une des plus belles pagodes du pays. Sa construction commença sous le règne du roi Anawrahtaen 1059 et fut achevée sous le règne de Kyanzittha en 1090. Le stupa en forme de cloche, qui a servi de modèle à la construction d’autres stupas birmans, repose sur trois terrasses superposées. Schwezigon est l’un des hauts-lieux bouddhistes du Myanmar ; elle aurait été construite pour abriter l'une des répliques des dents de Bouddha. Cette pagode couverte de feuilles d’or est unique comparée au style des autres pagodes de Bagan construites en briques.


Temple Dhamayangyi : le temple le plus massif de Bagan. Bâti sur le modèle du Temple de l'Ananda, ce temple est de forme carrée, avec des porches en projection. Le toit est composé de sept terrasses successives. L'intérêt de ce temple réside dans la perfection de sa construction, les briques étant parfaitement assemblées avec un enduit végétal pour qu’il n’y ait pas d’interstices.

Temple Thatbyinnyu : le plus haut temple du site archéologique (61 m). Il fut édifié par Alaungsithu (~1090 - 1167) vers le milieu du XIIe siècle. C’est l’un des premiers temples construits à 4 étages. Le passage entre les deux cubes massifs s’effectue par une série de trois terrasses.


Temple Sulamani : grand temple bouddhique construit en 1181 par le Roi Narapatisithu (1174 – 1211). Il comprend de grandes terrasses à deux niveaux qui créent un effet de pyramide, où à chaque angle de terrasse se trouvent de petits stupas. A l’intérieur du temple vous pourrez voir une centaine de cellules monastiques, caractéristique unique à Bagan. Les fresques, réalisées par les moines de la région, sont très bien conservées et de toute beauté.

Temple Htilominlo : le dernier des grands temples bouddhiques de Bagan. Entouré d’une enceinte, c’est l’un des temples les plus imposants de la vallée. Il a été édifié entre 1211 et 1218 par le roi Htilominlo (ou Nantaungmya, 1175 - 1234) à cet endroit car c’est là qu’il a été choisi, parmi ses cinq frères, pour être le prince héritier. Il est surtout intéressant pour ses 4 immenses statues de Bouddha placées aux quatre côtés du temple et ses belles fresques murales.